BACK TO THE ROOTS

LE THEME DE L’INJUSTICE, ASSOCIE A CELUI DU METISSAGE, A TOUJOURS ETE CHER A YZ. ELLE-MEME FRUIT DU VOYAGE, DE L’AILLEURS, ORIGINAIRE A LA FOIS D’ANGLETERRE ET DES ANTILLES, S’INTERROGE SUR SON HISTOIRE.

DANS CE QUESTIONNEMENT, ON RETROUVE UNE VOLONTE DE PRENDRE LE TEMPS ET D’OUVRIR LES YEUX SUR LES OUBLIES. CONNAITRE SES ORIGINES, RESTER EN LIEN AVEC LES SIENS, VOILA L’UN DES ACTES DE FOI D’YZ, QUI SE DEMARQUE LA DE BIEN D’AUTRES FIGURES DU STREET ART, DOMAINE PLUS SOUVENT INVESTI PAR  LA REVOLTE DE MASSE, PAR L’APPROPRIATION NOMINATIVE DE L’ESPACE PUBLIC QUE  PAR L’HISTOIRE INTIME.

DANS SON PROJET BACK TO THE ROOTS, QUI SYNTHETISE UNE QUETE IDENTITAIRE COMMENCEE A L’AGE DE VINGT ANS ENTRE LE SENEGAL ET L’ANGLETERRE, YZ EST EPERONNEE PAR LA PRESENCE-ABSENCE DE CE GRAND-PERE GUADELOUPEEN, MORT L’ANNEE DE SA NAISSANCE, ET PART A LA RENCONTRE DES HABITANTS DE SAINTE-ROSE, EN GUADELOUPE.

ELLE REALISE TOUT D’ABORD UNE SERIE D’AFFICHES DE FEMMES ET D’HOMMES QUI, COLLEES SUR LES CASES DE LA COMMUNE, PROJETTENT UN IMAGINAIRE HYPER-REALISTE SUR CET UNIVERS HUMBLE AUJOURD’HUI DELAISSE. CES APPARITIONS METTENT EN VALEUR CES MODESTES MAISONS DE BOIS PATINES ET DE TOLES ROUILLEES. © Céline Malraux



Les commentaires sont fermés.